Ombro-Cinéma

Aussi simple à manipuler qu'étonnante par son effet, l'animation par calque moiré permet de créer l'illusion du mouvement à partir d'une image fixe et d'un cache rayé.
L'image fixe est composée d'un entrelacement de différentes images.
Le calque moiré permet de faire apparaitre l'une après l'autre les images qui composent l'image entrelacée.




Procédé de l'animation par calque moiré
Pour créer notre ombro-cinéma, nous utilisons une animation en noir et blanc composée de 6 images.
Nous découpons numériquement chacune de ces 6 images en très fines bandes verticales, puis nous réalisons une image entrelacée en alternant la bande 1 de l'image 1, puis la bande 2 de l'image 2, puis la bande 3 de l'image 3, etc. jusqu'à la bande 6 de l'image 6. Nous continuons ensuite avec la bande 7 de l'image 1, puis la bande 8 de l'image 2, la bande 9 de l'image 3, et ainsi de suite, jusqu'à composer l'image entière. Pour créer l'illusion du mouvement, nous utilisons un calque moiré qui ne laisse apparaître qu'une bande sur 6. En faisant glisser ce cache sur notre image composite, nous faisons alternativement apparaître toutes les bandes issues de l'image 1, puis celles issues de l'image 2, puis de l'image 3, etc.



Ressources L'animation avec calque moiré a connu de nombreuses variantes et différentes appellations depuis son apparition (probablement à la toute fin du 19e siècle).
Cete page retrace l'histoire de cette évolution : Barrier-grid animation.

> The motograph moving picture book, 1898
> Cinéscope Le corbeau et le renard
> Ombro-Cinéma La fête au village, 1921

> Rufus Butler Seder, Scanimation books

Les livres de Takahiro Kurashima aux éditions Lars Müller :
> Poemotion, 2013
> Poemotion 2, 2013
> Moirémotion, 2020

Les livres de Frédérique Bertrand et Michaël Leblond aux éditions du Rouergue :
> Paris en Pyjamarama
> Les billes font la course

> Dautres exemples


Un Ombro-Cinéma daté de 1921 (éditions Saussine).
L'animation n'est composée que de 2 images entrelacées.




Une mise en mouvement de Poemotion de Takahiro Kurashima.